Chronique de Elusive, le nouvel EP de Cotton Claw

Chronique

Elusive, le nouvel EP de Cotton Claw sort aujourd’hui, le 23 septembre. Il contient 4 nouveaux titres et sa pochette a été réalisée par l’artiste Petra Hudcova. Chronique en avant-première !
Pochette-Vinyle-1200-1024x1024

On aurait dû assister à leur show en juin dernier pour la Fête de la Musique où nous les avions programmés sur notre scène Ricard S.A Live Music, mais l’annulation de l’événement par la Préfecture de Police en a voulu autrement. Et c’est bien dommage tant c’est en live que Cotton Claw donne le meilleur de lui-même, au point qu’il est particulièrement tentant de considérer Elusive, leur nouvel EP, comme un portfolio démonstratif destiné à crier à l’auditeur combien il est nécessaire de venir les voir sur scène.

Depuis trois ans, la team de beatmakers venus de Besançon offre des concerts à base de MPCs, le tout sans aucune séquence préenregistrées, avec au programme des blasts house et une énergie habilement canalisée, mais toujours bien présente. Avec leur premier EP, et surtout Volutes, leur premier album publié en 2015, le quartet de producteurs redonne ses lettres de noblesse à la musique de club.

Lauréat de la sélection du Fair 2016, le groupe creuse son sillon. De « Gems Grape » à « Through The Cracks », tous les nouveaux titres possèdent une forme de classe et de retenue. Si les beats sont parfois moins directs, l’impact émotionnel est souvent plus fort. Mais ce sont les chansons d’obédience house qui marquent encore le plus. Sur « Hang Time », Cotton Claw stimule ainsi les synapses avec efficacité et beauté, comme si l’on ne pouvait plus se contenter de danser sans rêver de nappes électroniques.

En synthèse, un bien bel EP qui, si besoin était, nous fait encore regretter l’annulation de notre soirée à Denfert Rochereau l’été passé.

À propos de l'auteur :
Benjamin

Cofondateur de Playlist Society (revue culturelle et maison d’édition), Benjamin est le responsable éditorial de Ricard S.A. Live Music depuis 2008. En 2015, il a publié « Le renoncement de Howard Devoto », une bio-fiction, à la gloire du fondateur des Buzzcocks et de Magazine, qui retrace la genèse du mouvement punk en Angleterre.

Voir ses articles