Chronique d’Osiris, le nouvel EP de Big Junior !

Chronique

Finaliste du Prix Ricard S.A Live Music 2017, Big Junior revient avec son mélange de new wave et de hip hop, un style qu’ils qualifient eux-même de « Hip Wave » et qui nous rappelle le meilleur de Hot Chip.

Ça y est, Osiris sort enfin aujourd’hui ! On y retrouve tout ce qu’on aime chez Big Junior, et en particulier son sens inné pour la pop qui surgit à chaque refrain. Dès le premier titre, il marque avec « Osiris » son territoire. La précision du beat et la finesse de la mélodie y règnent en maître, le tout surmonté d’un chant qui pourrait aisément flirter avec le hip hop.

Le reste du programme est à l’avenant. « Born To Cry », que nous avons déjà écouté en boucle suite à la session réalisée dans le cadre du Prix Ricard S.A Live Music 2017 (visible ci-dessous), est bien présente et constitue une belle occasion de revivre le « mannequin challenge » que le groupe nous avait fait vivre. « Jump Zone » plonge l’auditeur à la fois dans le passé et dans le futur, comme si un boys band se mettait à faire du dubstep, mais mélangeait le tout avec de la trap, afin de faire émerger un son complètement nouveau qui ne conserverait que les qualités des genres précités. Enfin l’EP se termine sur « Shoot The Breeze » qui condensent toutes les qualités de Big Junior.

De ces quatre titres ressort l’image d’un groupe soudé et équilibré où chacun apporte sa pierre à l’édifice. Et si l’on parle d’édifice, c’est que l’on ressent le travail derrière chaque note permettant d’ériger ces chansons complexes et polyphoniques où chaque instrument trouve pourtant parfaitement sa place.

Après un passage survolté au Supersonic de Paris la semaine dernière, le groupe sera en tournée dans toute la France pour défendre Osiris, ils passeront forcement près de chez vous. Ça commence ce soir à Lyon, vous n’avez plus d’excuse, bienvenue dans la nouvelle ère du « Hip Wave » !

À propos de l'auteur :
Benjamin

Cofondateur de Playlist Society (revue culturelle et maison d'édition), Benjamin est le responsable éditorial de Ricard S.A. Live Music depuis 2008. En 2015, il a publié "Le renoncement de Howard Devoto", une bio-fiction, à la gloire du fondateur des Buzzcocks et de Magazine, qui retrace la genèse du mouvement punk en Angleterre.

Voir ses articles