Les artistes à ne pas rater sur le festival Restons Sérieux au Supersonic

Festival

La seconde édition du festival Restons Sérieux se déroulera du Mardi 11 au Samedi 15 juillet 2017 au Supersonic, avec une programmation ambitieuse d’artistes français qui avancent en marge des circuits habituels.

Avec son allure de loft new-yorkais, ses concerts gratuits quotidiens et sa programmation défricheuse, le Supersonic est parvenu à s’imposer parmi les lieux de live qui comptent sur la capitale. Une salle dont nous nous sentons particulièrement proches pour y voir tout au long de l’année se produire un très grand nombre de candidats et finalistes au Prix Ricard S.A Live Music.

En créant le festival « Restons Sérieux », le Supersonic va au bout de sa démarche de valorisation des musiques ambitieuses, à la fois belles et étranges, qui avancent en marge des circuits habituels et propose une affiche particulièrement excitante dont le trait d’union est « la musique française à contre courant ». Tout d’horizon des groupes à ne pas louper chaque soir.


Entracte Twist, le 11 juillet


Le problème du rock contemporain vient peut-être de l’absence de danger qui s’en dégage. On sent combien tout est cadré et pensé. Entracte Twist, groupe post garage/punk parisien, préfère lui marcher dans les pas de Poni Hoax avec une musique et des concerts imprévisibles. C’est un peu comme si Daniel Darc était à la tête d’un gros bordel, bourré de guitares.


Blackmail, le 12 juillet


Blackmail, groupe spécialiste du garage rock à base de synthétiseurs analogiques, vient de sortir chez Gonzaï Records (coucou Bester) la B.O. du film « Amore synthétique » qui raconte l’histoire d’amour entre une jeune femme et un synthétiseur. Clairement, c’est une des meilleurs B.O entendues depuis longtemps. Plein de textures et de sons inattendus, l’album déploie une aura fantastique qui devrait vous pousser à les voir sur scène.


Mustang, le 13 juillet


En quatre albums et quatre EP, le groupe de rock clermontois Mustang a su s’imposer avec des chansons à la fois drôles, vindicatives, et musicalement pleines de rebondissements. Tantôt rock, tantôt electro, leurs morceaux décrivent un monde moderne sur lequel on a envie de coller des stickers « No Future ». Il y a autant de désenchantement que de courage dans cette musique qui trouve parfaitement sa place dans la programmation du festival Restons Sérieux.


Scorpion Violente, le 14 juillet


Avec son patronyme qu’on imaginerait être celui d’un groupe de Death Metal nordique, Scorpion Violente produit depuis 2009 une musique ambient et minimaliste, qui carbure aux drones, aux delay et à la répétition. Totalement hypnotique sur scène, le groupe est particulièrement doué pour mettre l’auditeur dans des positions inconfortables.


Postcoïtum, le 15 juillet


Composé de Damien Ravnich et Bertrand Wolff, le duo marseillais Postcoïtum fait dans l’electro moderne et complexe. Avec ses glitchs et ses sonorités au second plan qui viennent perturber l’écoute au point de parfois prendre les devants, le groupe demande une attention de chaque instant. La grosse particularité (et plus-value) de Postcoïtum vient du fait que Damien soit batteur de jazz. Ses rythmiques viennent se superposer aux boucles electro pour donner de nouveaux élans aux morceaux et provoquer à chaque écoute une excitation nouvelle.

Il y a encore plein d’autres artistes à découvrir sur ces 5 jours de festival alors on vous laisse vous faire votre propre programme avec la playlist de l’ensemble de la prog:

À propos de l'auteur :
Benjamin

Cofondateur de Playlist Society (revue culturelle et maison d’édition), Benjamin est le responsable éditorial de Ricard S.A. Live Music depuis 2008. En 2015, il a publié « Le renoncement de Howard Devoto », une bio-fiction, à la gloire du fondateur des Buzzcocks et de Magazine, qui retrace la genèse du mouvement punk en Angleterre.

Voir ses articles