Nos coups de coeur pour Garorock 2017 avec Lysistrata !

Festival

C’est déjà les 20 ans de Garorock, le festival du Sud-Ouest qui voit chaque année un flow de rock et d’electro se déverser à Marmande. Pour cette 21ème édition, l’événement vous a concocté une programmation hors norme.

Outre les têtes d’affiche qui raviront autant les amateurs de grosses guitares (FOALS, ROYAL BLOOD), d’indie pop (PHOENIX, LONDON GRAMMAR, LA FEMME), que de beats electro bien lourds (JUSTICE, VITALIC), nous vous proposons un petit tour d’horizon cinq concerts coup de coeur à ne pas louper!


1. LYSISTRATA


Le lauréat du Prix Ricard S.A live Music sera évidemment de la partie. On vous le dit depuis le début : Lysistrata est une machine de guerre de scène. Pas spécifiquement une déferlante de bruit, mais plutôt le déploiement d’un plan, plein de rebondissements, digne des plus grands stratèges. Un truc à se rendre dès la fin du premier morceau. Notre session réalisée dans le cadre du Prix a déjà suffi à en convaincre plus d’un:


2. PETIT BISCUIT


Lauréat du Fair 2017, Petit Biscuit est le projet du jeune Mehdi Benjelloun (18 ans). Mais n’allez pas y chercher la fougue adolescente ou des effusions pubères. Non son créneau, c’est l’electronica racée, façon Biblio et Nathan Fake. Ambitieux et convaincu qu’il doit démontrer son sérieux, Petit Biscuit cherche d’ores et déjà à marcher dans les pas des plus grands.


3. MAC MILLER


Je ne m’attendais pas à voir l’inattendu grand Mac Miller débarquer sur des festivals français. Je m’en foutiste et chantre de l’égocentrisme d’une génération blasée, – sa chanson « Donald Trump » date de 2011 et n’a rien d’un manifeste politique –, il arrive à canaliser les énergies pour balancer des tracks puissantes, au flow hyper excitant, le tout avec un sourire en coin. Le genre de mec qui te fait jumper la fosse en gardant les mains dans les poches.


4. CONTREFAÇON


Alors que Justice – également programmé à Garorock – cherche désormais à faire du Daft Punk, Contrefaçon reprend le flambeau d’une electro rageuse que Justice était justement en train de laisser s’éteindre. Les générations se suivent et s’influencent, tout en formant de grandes boucles. Pas étonnant que « Aviv » de Contrefaçon rappelle ainsi le « Stress » de Justice qui date de pile 10 ans. Le futur s’écrit à nouveau sous influence.


5. HER


Quelle joie de voir les groupes d’aujourd’hui se moquer des carcans et réinterpréter le post-punk en mélangeant la pop, la soul et l’electro. Le duo rennais formé par Victor Solf et Simon Charpentier en est une belle illustration. Her est bourré de charme et de mélancolie, tout en sachant rester surprenant. Les mots se détachent des chansons et flottent longtemps dans l’air.


QUELQUES SOUVENIRS DE 2016


En attendant avec impatience cette nouvelle édition pour laquelle nous vous ferons gagner prochainement des places, on vous laisse avec les souvenirs rapportés par notre photographe Rod l’an dernier :

À propos de l'auteur :
Benjamin

Cofondateur de Playlist Society (revue culturelle et maison d'édition), Benjamin est le responsable éditorial de Ricard S.A. Live Music depuis 2008. En 2015, il a publié "Le renoncement de Howard Devoto", une bio-fiction, à la gloire du fondateur des Buzzcocks et de Magazine, qui retrace la genèse du mouvement punk en Angleterre.

Voir ses articles